Moteur à évaporation : tout savoir dessus

L’urgence écologique pousse les chercheurs à innover de nouvelles formes d’énergies pouvant remplacer des énergies fossiles tels que le charbon et le pétrole. Pour cela, des énergies renouvelables tels que les éoliennes et les panneaux photovoltaiques ont déjà fait leur apparition sur le marché. Dans cet article, nous vous présenterons le moteur à évaporation.

Moteur à évaporation : de l’énergie cinétique à l’énergie électrique

En effet, de nombreuses innovations dans le domaine de l’énergie renouvelable ont déjà été réalise ces dernières décennies. En dehors de ceux déjà cités nous pouvons aussi citer la biomasse, l’hydraulique mais aussi l’énergie de récupération de déchets et biogaz. D’ailleurs, il y a aujourd’hui une reconnaissance de leur succès par le monde scientifique et le grand public. Aujourd’hui, d’autres innovations tels que le moteur à évaporation voient aussi le jour. Plus précisément, la transformation de l’énergie vient de l’évaporation de l’eau en énergie électrique. En théorie, le concept part de l’idée qu’avec l’évaporation de l’eau,  des matériaux présents à l’intérieur de la machine s’adaptent. Effectivement, ils s’adaptent en fonction de la force cinétique en augmentant en taille. En conséquence, ceci se transforme ensuite en énergie électrique.

Une innovation pensée comme une éponge

Son créateur, Ozgur Saghin, biopohysicien et chercheur à l’université de Columbia a développé un prototype de la machine. Cette machine possédant un moteur à évaporation contient des spores. Ces mêmes spores contiennent de l’eau qui modifieront la taille de leur contenant une fois évaporation. Déjà fier du prototype réalisé, le docteur Sahin qualifie les spores comme des muscles. Une fois contracté, ces muscles connectés à des générateurs produisent de l’électricité. Pour fonctionner, il suffit que le moteur soit situé à la surface de l’eau afin que la matière puisse rentrer dedans. Une fois dans les spores ces derniers sont connectés à des volets. Ensuite, les volets dont le rôle est de contrôler le niveau d’évaporation, s’occupent de transférer cette énergie cinétique en énergie électrique. De plus, ils se chargent aussi de la stocker.

L’image parfaite pour comprendre ce système est celui de l’éponge. Pensez à des micro-éponges  qui lorsqu’elles sont remplies d’eau transforment l’eau en électricité. De suite, ceci part du mouvement de l’éponge se gonflant et se recontractant avec l’évaporation.

Le moteur à évaporation s’annonce prometteur

De part le fait qu’elle peut être utilisée de manière simple, cette innovation s’annonce prometteuse. Avec plus de 70% de la surface du globe étant constituée d’eau, elle pourrait remplacer d’autres énergie tel que l’éolien et le solaire.  Par exemple, en prenant compte uniquement des  surfaces tels que les lacs, réservoirs et rivières des Etats-Unis, une production de 300 Giga Watts peut être réalisé. Il faut savoir que cette quantité équivaut  à la production d’électricité de toutes les centrales nucléaires mondiales. Ce qui pourrait définitivement remplacer des énergies beaucoup plus problématiques tels que le charbon.

 

Author: Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *